De la Pêche...

Note d’intention

 

Pour ce nouveau projet, j’ai voulu parler de la mer et des hommes sans jamais les montrer, qu’ils soient là comme une évidence.

Et quel meilleur endroit que le port pour trouver cette évidence? Lieu de travail, d’échanges pour les uns, lieu d’errance et de rencontre pour les autres. C’est là sur les quais que mon regard se pose depuis tant d’années.

Ils sont là. Abandonnés parfois, usagés, élimés par l’ouvrage, entremêlés toujours.

Posés, entreposés, pliés ou jetés, propres ou sales. La mer, l’homme, le filet : multiples et singuliers, uniques et sans pareil ! A travers l’objectif, ils me fascinent.

Malgré le progrès technologique, les changements de matière, de maille, de forme et de réforme. Ils s’étalent là et c’est 40 000 ans d’histoire de pêche qui s’offrent à mes yeux, 40 000 ans d’espoir et de labeur.

Entrelacs de bouts, filets amassés, multicolores et délavés par le temps, brûlés par le sel, usés par les vagues…

La vie…

Le pêcheur…

De ce lien entre l’homme et la mer, le photographe tire des lignes.

Je tente ainsi d’approcher les histoires qui s’entremêlent. Je brode, métisse et ligature les portraits figés d’un lien immuable entre l’homme, la mer et la pêche.

Comme le pêcheur, je pars… L’œil et l’appareil capturent des instants échoués ou vivants encore… Je pêche moi aussi…modestement… au filet numérique.

De mon amour inconditionnel pour la mer, de mon respect pour les marins, est né le projet Filets que je présente aujourd’hui.


J’ai souhaité que mes images soient une ode poétique et colorée au courage anonyme des gens de mer.